Nous avons 2 invités en ligne
mod_vvisit_counterVisites depuis le début11007

Nous sommes le : 24 Avr 2019
CENTIF
Présentation de la CENTIF

CREATION

La Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF) a été créée par la loi n° 026-2006/AN du 28 novembre 2006, promulguée par le décret n° 2006-649/PRES du 29 décembre 2006. Le décret n° 2007-449/PRES/PM/MEF/MS/MJ du 18 juillet 2007 définit les attributions, la composition et le fonctionnement de la CENTIF.

La dénomination « CENTIF » a été adoptée au sein des pays membres de l’UEMOA pour désigner les structures similaires qui, au plan international, sont appelées des « Cellules de Renseignement Financier (CRF) ».

Les CENTIF, tout comme les CRF sont nées de l’application de stratégies et d’actions initiées par la communauté internationale pour lutter contre la criminalité financière à travers notamment l’adoption de conventions, de résolutions, de recommandations et de décisions émanant des Nations Unies, et du Groupe d’Action Financière sur le Blanchiment d’Argent (GAFI), des institutions de Brettons Wood.

Depuis 2016, la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) est régie par la loi n°016-2016/AN du 03 mai 2016 relative à la LBC/FT qui traduit l’internalisation par le Burkina Faso de la Directive n°02/2015/CM/UEMOA du 02 juillet 2015 de l’UEMOA.

STATUT ET COMPOSITION

La CENTIF est une autorité administrative interministérielle rattachée au Cabinet du ministre en charge des finances. Elle est dotée de l’autonomie financière et d’un pouvoir de décision autonome sur les matières relevant de sa compétence. Elle est composée de membres, issus des ministères chargés des finances, de la justice, chargé de la sécurité et de la Banque centrale, nommés par décret pris en Conseil des Ministres et d’un personnel administratif et technique.

MISSION ET ATTRIBUTIONS

La CENTIF a pour mission de recueillir et de traiter le renseignement financier sur les circuits de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.

A ce titre, elle :

  • est chargée, notamment de recevoir, d’analyser et de traiter les renseignements propres à établir l’origine des transactions ou la nature des opérations faisant l’objet de déclarations de soupçon ;
  • reçoit toutes autres informations utiles, nécessaires à l’accomplissement de sa mission, notamment celles communiquées par les autorités de contrôle ainsi que les officiers de police judiciaire ;
  • peut demander la communication, par les assujettis ainsi que par toutes personne physique ou morale, d’informations détenues par eux et susceptibles de permettre d’enrichir les déclarations de soupçon ;
  • effectue ou fait réaliser des études périodiques sur l’évolution des techniques utilisées aux fins de blanchiment de capitaux au niveau du territoire national ;
  • Elle propose toutes réformes nécessaires au renforcement de l’efficacité de la LBC/FT, élabore des rapports périodiques qui analysent l’évolution des activités de lutte contre le blanchiment de capitaux au plan national et international et procède à l’évaluation des déclarations recueillies. Ces rapports sont transmis aux autorités de tutelle du Ministère en charge des finances et au Directeur National de la BCEAO.

Sur le plan opérationnel, la Cellule procède à l’analyse des déclarations et à des enquêtes, au cours desquelles, elle effectue les recoupements financiers et recourt, à des recherches d’informations, y compris au plan international. L’objectif recherché étant de transformer le soupçon initial en présomption de blanchiment de capitaux et/ou de financement du terrorisme, et de porter le cas échéant les faits à la connaissance de l’autorité judiciaire compétente, à charge pour celle-ci d’établir la réalité ou non de l’infraction.

Dans l’exercice de ses attributions, la CENTIF peut recourir à des correspondants au sein des services de la police, de la gendarmerie, des finances ainsi que des services judicaires de l’Etat et de tout autre service dont le concours est jugé nécessaire.

 

Agenda

Seminaire sur la fraude
Le 30 septembre 2011.

Visite du SG de le CENTIF Côte d'ivoire
Le 1er octobre 2011, la CENTIF Burkina reçoit la CENTIF RCI.

Dernières publications

Lutte contre la fraude
Par le professeur Fernand Zongo

Finances au Burkina
Une publication du Ministère des finances.

Sondage

La CENTIF remplit-elle les missions qui lui sont confiées?